La vinification du vin rouge

La vinification du vin rouge
Suite aux vendanges la récolte est égrappée. L’égrappage consiste à séparer les baies des rafles. Puis elle est foulée, ce qui permet de libérer la pulpe et le jus de raisins (appelé moût), par éclatement des baies.

Une fois mis en cuve, commence la période de cuvaison où il y a simultanément macération et
fermentation alcoolique, grâce à l'action des levures.

La macération correspond à l'extraction des matières colorantes, arômes et éléments tanniques contenus dans la peau qui se diffusent dans le moût en fermentation.

Durant la macération, on pratique des remontages : c'est-à-dire que l’on remonte le jus du bas vers le haut de la cuve pour qu'il passe a travers le Marc (ensemble des parties solides du raisin :  pellicules, pépins). Ainsi on homogénéise, on oxygène le vin et on extrait couleur et tannins.

L’écoulage des cuves permet de mettre fin à la macération. On procède par gravité, le vin est séparé du marc le vin écoulé est appelé  "vin de goutte"

Simultanément le marc est décuvé puis pressé afin de retirer le vin restant dans peaux. C’est le « vin de presse » qui est plus riche en couleur et en tannins.

Commence alors la période d’élevage du vin.

La fermentation malolactique débute. C’est la transformation des acides maliques en acides lactiques. Il s’agit d’une désacidification naturelle du vin.

Le soutirage est une pratique qui vise à écouler périodiquement le vin d’une cuve à une autre. Il permet d’éliminer les particules qui se précipitent naturellement au fond des cuves. Pratiqué avec une aération du vin, le soutirage assure un renforcement des arômes du bouquet, une diminution des odeurs de réduit, de teneur en gaz carbonique et stabilise la couleur.

L’élevage en barrique est facultatif. Son but est d’accroître la complexité du vin grâce à l’apport des tannins et des arômes du bois et à l’aération lente qu’offre la barrique grâce à ses douelles poreuses. Cette période peut durer de 12 à 18 mois suivant la volonté du vigneron et le besoin du vin.

Des ouillages sont fréquemment effectué. En effet, le vin s’évapore et l'ouillage permet de remettre à niveau le vin dans les barriques.

De même que des soutirages sont effectués pour clarifier le vin naturellement.

Après la période d’élevage en barriques, pour compléter les soutirages, on pratique généralment, le collage aux blancs d’œufs, ceci afin de retirer les particules restantes dans le vin de le rendre brillant et de l'arondir avant la mise en bouteille.

Enfin, le vin est mis en bouteilles avant d’être commercialisé sur
Pomerol.com!